Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Mémoriser mon mot de passe

Perdu le mot de passe ?

Inscrivez-vous maintenant !
Menu principal
L'association

 Bas   Précédent   Suivant

(1) 2 3 4 ... 107 »


Re: Lettre aux adhérents - janvier 2018
Webmestre
Inscrit:
03/01/2008 15:57
Groupe:
Webmestres
Utilisateurs enregistrés
Post(s): 40
Niveau : 5; EXP : 11
HP : 0 / 102
MP : 13 / 3042
Hors Ligne
Et pendant ce temps https://vimeo.com/198905461

Contribution le : 16/01 22:52:56
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Lettre aux adhérents - janvier 2018
Semi pro
Inscrit:
19/01/2008 07:50
Groupe:
Membres du bureau
Post(s): 149
Niveau : 11; EXP : 26
HP : 0 / 256
MP : 49 / 7564
Hors Ligne
Madame, Monsieur,

Permettez moi tout d'abord au nom du conseil d'administration d'A SENTINELLA de vous présenter mes meilleurs vœux pour l'année 2018 et selon la tradition en Corse du Sud :

PACE E SALUTA !

Après avoir mené de fortes actions de communication en 2016, notre association est restée plutôt discrète en 2017. En effet, pour diverses raisons d'indisponibilités et de santé personnelles nous avons dû reporter à 2018 notre assemblée générale annuelle. Pour autant, les membres du conseil d'administration sont restés actifs et vigilants, continuant à se réunir régulièrement afin d'analyser les événements liés à l'énergie, aux centrales thermiques et aux promesses de réalisation de la chaîne gazière.

Concernant la réalisation de la chaîne gazière nous avions interpellé Madame la ministre Ségolène ROYAL en juin 2016, lors de la tenue du Conseil de l'Energie de l'Air et du Climat. Nous avons pu alors constater, non sans surprise, que la ministre partageait nos positions. A la suite de quoi elle a mis en place un certain nombre de dispositions qui ont fait avancer ce dossier aux plans administratif et industriel.

Nous avons également interpellé à ce sujet l'exécutif régional de Corse lors des Conseils de l'Energie de l'Air et du Climat des mois de mars 2017 et octobre 2017. Les réponses apportées par la conseillère exécutive Fabienne GIOVANINI en charge du dossier de l'énergie, nous ont semblé relever d'un optimisme béat dépassant toutes les prévisions des institutionnels de l'énergie concernés par le projet. A titre d'exemple, alors que nous déclarions que nous ne commencerions à croire à la mise en œuvre de la chaîne gazière que lorsque le premier coup de pioche aurait été donné, celle-ci nous répondait "dans six mois les travaux commencent", ce qui était faux et totalement irréaliste pour peu qu'on connaisse le dossier. C'est sans doute ce type de déclarations à l'emporte pièce qui a dû peser pour son éviction de l'exécutif régional, lors des dernières élections pour la collectivité unique!

Nous avons également adressé un courrier au nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot… Et bien que ce dernier possède une maison en Corse et devrait, par conséquent, être particulièrement sensibilisé par la pollution des centrales à fioul, la réponse que nous avons reçue de son cabinet ministériel, très laconique, nous a laissés plutôt pessimistes et pleins de doutes quant à sa volonté de faire aboutir le projet gazier!

Notre combat, une fois de plus, n'est donc pas terminé et nous devrons donc l'amplifier en renouant avec de fortes actions de communication si nous voulons accentuer la pression pour que le Gaz Naturel Liquéfié arrive en Corse pour 2023 non seulement à Lucciana, ce qui parait de l'ordre du possible, mais aussi à AJACCIO, ce qui parait beaucoup plus incertain en raison des nombreux aléas relatifs au projet de gazoduc (financement, difficultés de réalisation, etc). A cette date, 2023, la nouvelle centrale du VAZZIO, qui sera équipée cette fois, non plus de moteurs Man diesel mais d'une puissante turbine à combustion (TGCC), devrait être largement opérationnelle.

Mais si le gaz n'était pas présent au rendez-vous, le PDG d'EDF, Jean-Bernard Levy, a annoncé clairement qu'il ferait démarrer cette future centrale au fioul léger et dès lors :
1°) Alors que partout en France la croisade anti-diesel prend de l'ampleur et que d'ici à 2023 les principaux acteurs politiques des mesures anti-pollution pourront alors communiquer sur une amélioration de la qualité de l'air, la Corse, elle, à contre courant, sera de nouveau condamnée à subir la pollution du fioul issue de ses centrales avec son lot de conséquences mortifères en termes de santé : cancers, maladies respiratoires, maladies cardio-vasculaires, etc.

2°) Ce que vous devez savoir : c'est que la hauteur des cheminées de la future centrale du Vazzio ne sera que de 40 mètres alors que celles de l'actuelle centrale du Vazzio s'élèvent à 96 mètres!

Par ailleurs, alors que la puissance de l'actuelle centrale du Vazzio est de 120 mégawatts, celle de la future centrale sera de 250 mégawatts, soit plus du double! Ce qui signifie que lorsque la nouvelle centrale, avec sa surpuissance de 250 mégawatts fonctionnera au fioul avec des cheminées situées à 40 mètres seulement du sol, la pollution sera au moins équivalente, si ce n'est plus, à celle que nous connaissons depuis bientôt 50 ans avec le fioul lourd !
Avec une hauteur de rejet des fumées 2 fois plus basse qu'auparavant, la pollution aux microparticules impactera davantage toute la population environnante : Bastelicaccia, Porticcio et toute la rive sud, Ajaccio et le grand Ajaccio seront en premières lignes.

Notre combat doit donc se poursuivre et pour ce faire nous devrons mener un certain nombre d'actions, notamment de communication, et nous avons donc à nouveau besoin de renforcer nos moyens financiers sans lesquels rien n'est possible. C'est pourquoi je vous demande de nous faire retour du montant de la cotisation 2018 dès réception de la présente, et de répondre à nos diverses sollicitations au cas ou nous estimerions que d'autres actions de terrain seraient nécessaires.

J'espère pouvoir compter sur vous comme vous pouvez compter sur moi et sur les membres du conseil d'administration et de la commission permanente. Ensemble nous pouvons gagner ce combat!

le président,

Dominique LANFRANCHI

Contribution le : 16/01 19:18:50
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


ntervention du président au Conseil de l'Energie de l'Air et du Climat du 16/03/2017
Semi pro
Inscrit:
19/01/2008 07:50
Groupe:
Membres du bureau
Post(s): 149
Niveau : 11; EXP : 26
HP : 0 / 256
MP : 49 / 7564
Hors Ligne
Madame la présidente,

Nous nous réjouissons que les dossiers concernant la chaîne gazière et les ENR aillent dans le bon sens et si nous sommes raisonnablement confiant nous demeurons également encore très circonspect concernant les délais pour la finalisation du projet de la chaîne gazière. En effet, depuis 2007, année lors de laquelle nous avons entamé notre combat contre les centrales à fioul, bon nombre de mensonges et d'annonces stériles nous ont rendu méfiants.
Quelques exemples me viennent à l'esprit:

En 2005, dans cet hémicycle des élus ne votaient-ils pas en faveur de l'implantation de centrales à fioul "à moteurs propres"!

Je me souviens d'une réunion publique à BASTELICACCIA à l'initiative du Préfet BOUILLON, alors que l'état avait encore derrière la tête l'idée d'implanter une centrale à fioul dans la région d'AJACCIO, réunion lors de laquelle nous avions proposé avec jean Nicolas ANTONIOTTI comme solution alternative au fioul , une chaîne gazière alimentée par du GNL. Monsieur jean Michel LEBEAU président de l'entreprise Edf Production Electrique Insulaire nous avait apostrophés en disant que nous ne savions pas de quoi nous parlions et que cette solution était impossible et dangereuse et pourtant aujourd'hui un représentant du ministère ici présent vient nous expliquer les phases de réalisation de la future chaîne gazière au GNL pour la Corse.

Je pourrais également citer cette réunion à la préfecture de BASTIA sous l'autorité du préfet NEUVACHE alors qu'ils avaient fait déplacer des chimistes de l'entreprise MANN, auprès de laquelle les moteurs des centrales avaient été achetés, et qui avaient été mandatés pour nous expliquer que le fioul léger était plus polluant que le fioul lourd
Je pense également à ce conseiller municipal de LUCCIANA qui s'était fait rouler dans la farine à tel point que sûr de son coup , il s'était laisser aller à une intervention dans la presse ou il expliquait avec sincérité qu'il existait "un fioul lourd spécial corse".

Je me souviens aussi de cette réunion à laquelle nous avions participé avec jean Nicolas ANTONIOTTI et Joseph PAOLI ingénieur à l'office hydraulique avec deux responsables de l'énergie de la CTC sous la présidence d'ange SANTINI qui après nous avoir écouté exposer le système des STEP nous avaient carrément pris pour des charlots et nous regardaient comme si nous étions des extra terrestres et pourtant aujourd'hui c'est possible à SAMPOLO/GHISONI!

Je pense enfin à l'annonce du président SARKOSY "le GALSI le voilà" et ce GALSI nous n'en avons jamais vu la couleur! Je m'arrêterais là, car je pourrais citer beaucoup d'autres exemples.

On sent bien aujourd'hui que les choses ont changé et qu'il y a une volonté politique du coté de la CTC . De plus, les annonces de la ministre, Ségolène ROYALE, lors de son dernier passage en Corse ont fait évoluer ce dossier et rassuré les Corses concernant la mise en place de la chaîne gazière en accélérant les procédures.

Le dossier semble aller dans le bon sens, mais à ce jour, ce projet demeure un objectif! Et un objectif n'est qu'un objectif et si cet objectif n'est pas atteint en 2023, la future centrale continuera à brûler du fioul et la pollution mortifère continuera et c'est là tout l'objet de notre méfiance!

Vous comprendrez que nous ne serons totalement rassurés et confiants que lorsque le premier coup de pioche sera donné et que les travaux commenceront. Mais avant cela, nous demeurerons vigilants et mobilisés!

Contribution le : 18/03/2017 22:53
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


PACI E SALUTA PA 2017 - BONNE ANNEE 2017
Semi pro
Inscrit:
19/01/2008 07:50
Groupe:
Membres du bureau
Post(s): 149
Niveau : 11; EXP : 26
HP : 0 / 256
MP : 49 / 7564
Hors Ligne
Le conseil d'administration D'A SENTINELLA vous présente ses meilleurs vœux de santé et de lucidité pour l'année 2017.

En effet, les annonces de La ministre, Ségolène ROYALE, lors de son dernier passage en Corse ont fait évoluer le discours politique concernant la mise en place de la chaîne gazière pour la Corse, mais dans les faits rien ne se passe encore, ce projet restant, selon les propos de la ministre un objectif pour 2023. Or, Un objectif reste un objectif et non un engagement ferme et si cet objectif n'est pas atteint, la future centrale continuera à brûler du fioul et la pollution mortifère continuera!

Notre combat est donc loin d'être terminé, alors pour cette année 2017, souhaitons nous beaucoup de santé pour conserver notre capacité de mobilisation et de réaction.

Paci e saluta a tutti

Contribution le : 31/12/2016 12:24
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Prochaine Assemblée générale - jeudi 23 juin 2016 à Bastelicaccia
Semi pro
Inscrit:
19/01/2008 07:50
Groupe:
Membres du bureau
Post(s): 149
Niveau : 11; EXP : 26
HP : 0 / 256
MP : 49 / 7564
Hors Ligne
Madame, monsieur,

Le 23 juin prochain votre présence à notre prochaine Assemblée générale sera absolument indispensable car nous devons adresser aux diverses autorités un signal fort de rassemblement et de détermination dans notre combat contre la pollution émise par les centrales à fioul.

Ainsi que vous l’avez probablement constaté, nous avons lancé au mois d'avril une grande campagne de communication faisant appel, d'une part à des affiches 4x3m sur une dizaine de panneaux publicitaires et d'autre part, à la distribution par La Poste d’un document de sensibilisation de 8 pages sur la ville d'Ajaccio et l'ensemble des communes de sa périphérie, pour à la fois alerter l’opinion publique et s'élever contre la désinformation ou la complaisance d’un certain nombre d’acteurs : Etat, CTC et EDF.

En effet, nous n’acceptons plus du tout cette pollution que nous subissons depuis tant d’années et qui représente un réel danger pour la santé de tous : cancers, maladies cardio-vasculaires, maladies respiratoires et allergies diverses.

Au cas ou vous ne l'auriez pas reçu dans votre boîte aux lettres, vous trouverez ci-joint un exemplaire de notre document de sensibilisation « A voce d’A SENTINELLA ».

Nous y mettons en évidence, en page 4, deux arguments d'une importance capitale qui font que l’espoir que nous avions fondé dans la Programmation Pluriannuelle de l’Energie de la Corse (PPE), qui était censée graver dans le marbre l’arrivée du gaz naturel pour le substituer à l’utilisation du fioul, se transforme encore une fois en déception.

En effet, cette programmation votée par l’Assemblée de Corse fin 2015 et ayant fait aussitôt l’objet d’un décret ministériel énonce subtilement à la page 67 : « une fois la décision d’arrivée du GNL en Corse prise et quand le GNL sera disponible », ce qui signifie clairement que cette décision n’est pas prise dans cette programmation !

Par ailleurs, la bonne finalité des études si coûteuses qui sont sensées être diligentées préalablement à la mise en œuvre de ces projets nous laissent également dubitatifs, en effet, nous avons la confirmation qu’un opérateur, pourrait, conformément à certaines modalités de la Loi sur la transition énergétique * précisées dans le Code de l'énergie*, se livrer à des études pour l’arrivée du GNL en Corse sans que ces études ne conduisent nécessairement à la réalisation des projets !

Ainsi, les fameuses études dont on nous vante l'impérieuse nécessité ne pourraient être finalement que des études de faisabilité stériles qui ne déboucheraient sur aucune réalisation !

De ce fait, si nous ne continuons pas notre mobilisation en l’amplifiant, le gaz naturel risque fort de ne jamais arriver en Corse et nous serons condamnés à subir la pollution du fioul pour encore de très nombreuses années !

Pire encore, la future centrale d’Ajaccio, qui démarrera de toutes façons au fioul, aura une puissance de 250 mégawatts au lieu des 120 MW actuels, mais paradoxalement ses cheminées n'auront que 40 mètres de hauteur par rapport au niveau de la mer, et seront donc 2 fois moins hautes que les cheminées actuelles ! Les populations d’AJACCIO, du grand Ajaccio et de la vallée de la Gravona seront donc encore plus exposées à la pollution !

Pour toutes ces raisons, il est indispensable que vous renouveliez votre adhésion, car c’est elle qui nous donne les moyens matériels de poursuivre notre action.

Nous espérons vous avoir fait partager les enjeux de ce combat vital pour la santé de tous et nous vous prions de faire l’effort de participer à l’Assemblée générale du 23 juin prochain.

Si nous sommes assez nombreux, cette assemblée sera une caisse de résonance. Comme nous comptons les uns sur les autres, je compte sur vous !

Votre très dévoué,

Dominique LANFRANCHI



(*) il s'agit d’une des décisions de la loi sur la transition énergétique prenant sa légitimité dans l’article 64 de l’étude d’impact du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte et présisée dans l’article L-121-7 du Code de l’énergie concernant les zones non interconnectées, qui énonce notamment : « qu’en matière de production d'électricité, les charges imputables aux missions de service public comprennent, dans les zones non interconnectées au réseau métropolitain continental, les coûts d'études supportés par un producteur ou un fournisseur en vue de la réalisation de projets d'approvisionnement électrique identifiés dans le décret relatif à la programmation pluriannuelle de l'énergie mentionné au premier alinéa du III de l'article L. 141-5 et conduisant à un surcoût de production au titre du a du présent 2°, même si le projet n'est pas mené à son terme.»

Contribution le : 21/05/2016 08:15
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Marche Mondiale contre Monsanto le 21 mai à 14h30
Semi pro
Inscrit:
19/01/2008 07:50
Groupe:
Membres du bureau
Post(s): 149
Niveau : 11; EXP : 26
HP : 0 / 256
MP : 49 / 7564
Hors Ligne
Le collectif Grana d'AVVENE nous invite à prendre part à l’événement mondial intitulé "Marche Mondiale contre Monsanto et consort" et estime que la participation à des événements mondiaux sensibilise localement à des problématiques globales.

A ce titre, ce collectif souhaite inviter toutes les organisations concernées par cet élan de sauvegarde, pour la pérennité de notre terre, pour les enfants, pour la santé de tous !

Ce collectif précise en outre : le collectif est citoyen, nous agissons sans chef, sans aucune couleur politique, sans aucune connotation religieuse, hors de toute démarche politicienne et hors de toute manœuvre de pouvoir.

Compte tenu qu'A SENTINELLA est une association de défense de l'environnement apolitique et que cette marche mondiale entre dans le champ possible de ses actions en faveur de la préservation de la planète, nous avons décidé de participer à cette marche contre cette multi nationale qui veut asservir l'agriculture mondiale en ayant la prétention de détenir le monopole des semences (y compris transgéniques) dans le monde, tout en étant le plus gros fournisseur de pesticides.

Aussi nous espérons vous voir marcher à nos côtés, le 21 mai prochain




RASSEMBLEMENT LE SAMEDI 21 MAI à 14H30

devant l'ASSEMBLEE TERRITORIALE DE CORSE cours Grandval

DÉPART DE LA MARCHE À 15H

DIRECTION PRÉFECTURE PUIS FINAL SUR LA PLACE DU DIAMANT




https://fr-fr.facebook.com/bougetacorse/posts/1749466535289052

http://combat-monsanto.org/

http://www.corsematin.com/article/derniere-minute/grana-davvene-appelle-a-marcher-contre-monsanto.2000038.html

Contribution le : 20/05/2016 08:48
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


A l'attention des adhérents d'A SENTINELLA
Semi pro
Inscrit:
19/01/2008 07:50
Groupe:
Membres du bureau
Post(s): 149
Niveau : 11; EXP : 26
HP : 0 / 256
MP : 49 / 7564
Hors Ligne
Madame, Monsieur, chers adhérents,

Nous avons été récemment contactés pour participer à une manifestation "la marche pour le climat" prévue pour avoir lieu fin novembre à AJACCIO dans le cadre de la COP 21 (réunion des Etats pour le climat à Paris), sous réserve que le préfet en autorise la tenue.

Si nous avons dans un premier temps répondu présents à cette demande en participant à une première réunion d'organisation puis en prenant une part active au projet, nous avons été rapidement contraints de nous rétracter de ce collectif compte tenu du fait que le projet d'affiche choisi majoritairement pour cet évènement créait, selon nos critères, une ambiguïté d'ordre politique à quelques jours seulement des élections régionales.

Notre association souhaitant conserver son image d'apolitisme, nous avons consulté notre conseil d'administration à ce sujet qui à une large majorité a convenu que nous ne pouvions participer à cet événement dans de telles conditions.

Nous tenons à vous en informer par la présente afin que vous ne soyez pas étonnés de notre absence à cette manifestation.

Par ailleurs, malgré les annonces officielles faites à propos de la programmation pluriannuelle de l'énergie pour la Corse, il faut que vous sachiez que le problème de la pollution au fioul lourd pour Ajaccio et au fioul léger pour Lucciana, émise par les centrales thermiques est loin d'être réglé et nous y reviendrons plus précisément pour votre bonne information dans un prochain courrier. De ce fait, il est toujours nécessaire de demeurer mobilisés et solidaires, notre combat n'est pas encore terminé.

bien cordialement

Contribution le : 21/11/2015 19:25
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


A SENTINELLA et ARIA LINDA font des reserves sur le PADDUC
Semi pro
Inscrit:
19/01/2008 07:50
Groupe:
Membres du bureau
Post(s): 149
Niveau : 11; EXP : 26
HP : 0 / 256
MP : 49 / 7564
Hors Ligne
PADDUC - ENQUETE PUBLIQUE
Le 03 juillet 2015
dépôt des observations conjointes des deux associations
ARIA LINDA et A SENTINELLA de Corse du Sud
Association ARIA LINDA

identifiant préfectoral W2A1000802
chez Jean-Nicolas ANTONIOTTI - lieu dit Canteghje -
Plaine de Cutuli - 20167 CUTULI E CURTICHJATU
nicolas.antoniotti@orange.fr

Association A SENTINELLA de Corse du Sud
identifiant préfectoral W2A1000827
chez Dominique Lanfranchi - Embranchement de l'église -
route de Bottaccina - 20129 BASTELICACCIA
d.lanfranchi@wanadoo.fr

Documents déposés :
1 fichier Word au format PDF de 6 pages
1 fichier Excel au format PDF de 7 pages
Total : 2 documents déposés

Monsieur le Commissaire Enquêteur,
Veuillez trouver ci-après les observations et avis formulés par nos deux associations et à verser à l’enquête publique relative au PADDUC. doc 1 page 2

1
L’intérêt général de l’alimentation au gaz naturel par gazoduc des centrales thermiques de la Corse n’a pas été exprimé par le PADDUC.
La reconnaissance du caractère d’infrastructure de transport, et de l'intérêt stratégique pour la Corse du gazoduc Cyrénée n’ont pas été affirmés par le PADDUC.

Alors que nous aurions pu benoîtement supposer qu’il s’agissait de deux grossières erreurs, le retrait par l’Exécutif, de l’amendement 140 déposé par un groupe politique en vue de les rectifier indiquerait davantage une volonté délibérée.


Ainsi que le rappelle le porter à connaissance en date du16 août 2012 établi par les services de l’Etat, la collectivité territoriale de Corse a compétence pour élaborer un plan d'aménagement et de développement durable de Corse (PADDUC), document-cadre d'aménagement et de planification spatiale du territoire. Ce plan comporte, le cas échéant, les dispositions nécessaires à leur réalisation.

L'article L4424-13 du code général des collectivités locales définit le porter à connaissance réglementaire de l’État :

Le représentant de l’État porte à la connaissance du conseil exécutif les projets d'intérêt général et les opérations d'intérêt national répondant aux conditions fixées aux articles L. 121-9 et L. 121-9-1 du code de l'urbanisme, ainsi que les plans de prévention des risques.

A cet effet, le porter à connaissance du 16/08/2012 précise :

Il n'existe qu'un seul projet d'intérêt général, au sens du code de l'urbanisme, en Corse : il s'agit du projet de construction d’un site de production d’électricité de 120 MW fonctionnant au gaz naturel sur les communes d’Ajaccio et de Bastelicaccia.
(voir arrêté n°2011028-0004 du 28 janvier 2011 pris par le préfet de Corse, préfet de la Corse du Sud, qualifiant ce projet en projet d'intérêt général).

D’autre part le porter à connaissance du 16/08/2012 précise également que le plan d'aménagement et de développement durable de Corse vaut schéma régional des infrastructures et des transports au sens de l'article L.1213-1 du code des transports. doc 1 page 3

L'article L.1213-1 du code des transports indique :

Le schéma régional des infrastructures et des transports constitue le volet relatif aux infrastructures et aux transports du schéma régional d'aménagement et de développement du territoire prévu par les dispositions de l’article 34 de la loi n° 83-8 du 7 janvier 1983 relative à la répartition de compétences entre les communes, les départements, les régions et l'Etat.

L’article 34 de la loi n° 83-8 du 7 janvier 1983 précise :

Le schéma régional d'aménagement et de développement du territoire fixe les orientations fondamentales, à moyen terme, du développement durable du territoire régional. Il comprend un document d'analyse prospective et une charte régionale, assortie de documents cartographiques, qui exprime le projet d'aménagement et de développement durable du territoire régional.

Le schéma régional d'aménagement et de développement du territoire (ndlr SRIT= annexe 4 du PADDUC) définit notamment les principaux objectifs relatifs à la localisation des grands équipements, des infrastructures et des services d'intérêt général qui doivent concourir au sein de la région au maintien d'une activité de service public dans les zones en difficulté ainsi qu'aux projets économiques porteurs d'investissements et d'emplois, au développement harmonieux des territoires urbains, périurbains et ruraux, à la réhabilitation des territoires dégradés et à la protection et la mise en valeur de l'environnement, des sites, des paysages et du patrimoine naturels et urbains en prenant en compte les dimensions interrégionale et transfrontalière.

Il veille à la cohérence des projets d'équipement avec les politiques de l'Etat et des différentes collectivités territoriales, dès lors que ces politiques ont une incidence sur l'aménagement et la cohésion du territoire régional.

Or, la consultation du SRIT ne laisse aucun doute : l’Exécutif y inscrit les ports et aéroports, et, contre toute attente, omet l’infrastructure d’alimentation au gaz naturel, corollaire du seul projet d’intérêt général cité par le porter à connaissance des services de l’Etat en date 16/08/2012 :

Il s’agit du projet de gazoduc Cyrénée, infrastructure de transport de gaz naturel de 170 km de long, supposant une assise foncière impactant le territoire de plusieurs commune et collectivités de communes.
Dans son dossier de présentation du PIG du 28 janvier 2011 le Préfet de Région indiquait déjà page 6 :

(…) Par ailleurs ce programme prévoit le raccordement au réseau de répartition haute tension (90 000 KV) de l’île situé à proximité du terrain et la création de doc 1 page 4

deux canalisations de transport l’une pour l’acheminement du gaz naturel (projet CYRENEE) et l’autre pour le fioul léger (…)
(…)
Les moteurs Diesel sont des moteurs à combustion interne fonctionnant par auto-allumage du combustible injecté dans de l'air fortement comprimé. Ils seront prévus pour fonctionner à partir de Gaz Naturel qui sera acheminé jusqu’à la centrale par le gazoduc CYRENEE (…).
Curieusement, c’est pourtant dans le SRIT (Padduc Annexe 4) que l’autorité environnementale semble relever l’existence d’un projet d’infrastructure gazière alors que le gazoduc n'y est aucunement inscrit !

ci-dessous : extrait de la page 9 de l'Avis de l'Autorité Environnementale qui fait l'amalgame entre la carte2 et le SRIT en lui-même :



ci-dessus encadré par nous-mêmes : - un gazoduc de Bastia à Ajaccio via Figari doc 1 page 5

La faible motivation de l’Exécutif est d’ailleurs étalée dans l’ensemble des rares passages qui traitent de l’alimentation au gaz naturel dans le PADDUC : les incohérences et les contradictions y foisonnent.
Nous les avons relevées et commentées dans le document 2 en annexe. Enfin, même avec de bonnes lunettes, la carte faisant apparaître le tracé supposé du gazoduc Cyrénée ne suffit pas à convaincre du contraire.
En retirant l’amendement 140, l’Exécutif persiste donc et renforce la perception des associations ARIA LINDA et A SENTINELLA de Corse du Sud :



l’Exécutif de la CTC ne croit pas davantage que l’Etat, sa représentation locale, et qu’EDF à l’avènement de l’alimentation au gaz des centrales de Corse.

C’est pourtant la pierre angulaire du schéma régional climat air énergie (SRCAE). Sa mention dans le SRCAE ne dispense pas de son inscription dans le SRIT.

En l’absence de gaz naturel, les centrales de Corse seront donc alimentées durablement au fioul.

Exit santé et l’environnement. doc 1 page 6

2
En matière de concertation, il faut remarquer que l’article 34 de la loi n° 83-8 du 7 janvier 1983, ci-au dessus cité précise également :

Il (ndlr :le schéma régional d'aménagement et de développement du territoire) est élaboré et approuvé par le conseil régional après avis des conseils généraux des départements concernés et du conseil économique, social et environnemental régional. Les départements, les agglomérations, les pays, les parcs naturels régionaux et les communes chefs-lieux de département ou d'arrondissement, les communes de plus de 20 000 habitants et les groupements de communes compétents en matière d'aménagement ou d'urbanisme, ainsi que les représentants des activités économiques et sociales, dont les organismes consulaires sont associés à l'élaboration de ce schéma.

Sont également, le cas échéant, associées à l'élaboration de ce schéma les deux communes les plus peuplées du département qui ne répondent pas aux conditions définies à l'alinéa précédent.

Selon nos informations, certaines des instances citées par l’article 34 n’auraient pas formellement été associées à l’élaboration du PADDUC, ce qui fragiliserait la démarche.

3
En conclusion, nous, associations ARIA LINDA et A SENTINELLA de la Corse du Sud, émettons un avis défavorable à ce PADDUC pour l’imposture majeure qu’il comporte en termes d’aménagement de la Corse, et au regard des conséquences sanitaires et environnementales qui en découleraient.

4
Monsieur le Commissaire enquêteur, veuillez aussi prendre connaissance de nos observations page à page dans le document PDF n° 2 ci-joint, observations et commentaires qui viennent en appui et en démonstration du présent document.

Jean-Nicolas Antoniotti, Dominique Lanfranchi
pour ARIA LINDA, pour A SENTINELLA Corse du Sud

Attacher un fichier:


pdf PADDUC Aria Linda A Sentinella Tableau observations doc 2.pdf Taille: 399.47 KB; Hits: 236

Contribution le : 07/07/2015 10:02
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


ASSEMBLEE GENERALE 16 avril 2015 à 18 H 30- Bastelicaccia
Semi pro
Inscrit:
19/01/2008 07:50
Groupe:
Membres du bureau
Post(s): 149
Niveau : 11; EXP : 26
HP : 0 / 256
MP : 49 / 7564
Hors Ligne
Assemblée générale du jeudi 16 avril 2015
____________________________________________________
Le mot du président


Madame, Monsieur, chères adhérentes, chers adhérents,

Nous voici à la veille de notre huitième Assemblée générale et si j'ai encore le plaisir de m'adresser à vous par la présente c'est que vous faites toujours partie de celles et ceux qui ont pris conscience de l'enjeu sanitaire majeur du combat que nous menons contre la pollution du fioul lourd en Corse. Votre présence à nos côtés affûte notre motivation pour la poursuite de ce long combat et crée un véritable espoir tant sur le plan de la résistance qu'il convient d'organiser, que sur le plan humain car ce chemin que nous faisons ensemble est désintéressé et n'a d'autre objectif que le mieux-être des habitants de cette île et au delà, des générations futures.

Notre prochaine Assemblée générale se tiendra donc le jeudi 16 avril 2015 à partir de 18 heures à la salle des fêtes de BASTELICACCIA. Ce sera là l'occasion de nous rencontrer, de faire un point d'étape et de définir ensemble les actions qu'il convient de mener pour faire échec à cette pollution quotidienne. Comme vous le savez, votre présence est absolument indispensable car les autorités nous observent et plus nous sommes nombreux et mobilisés et plus nous serons écoutés et entendus pour faire fléchir les résistances.

Le dossier des centrales thermiques est encore aujourd'hui au centre des enjeux politiciens. Du côté de ce que les médias appellent "la droite", le député Laurent MARCANGELI a interpellé le gouvernement à l'Assemblée nationale, le sénateur Jean-Jacques PANUNZI a également interpellé le gouvernement et les réponses obtenues par l'un et l'autre ont démontré à l'évidence la stagnation de ce dossier, comme si pour le gouvernement il était urgent d'attendre. Des réponses ministérielles toutes faites mais aucune concrétisation administrative.

La réplique ne s'est pas faite attendre du côté de ce que les médias appellent "la gauche". Une conférence de presse donnée par le président Paul GIACOBBI, Mme Maria GUIDICELLI et le président Dominique BUCCHINI, venait nous expliquer que le dénouement était proche et que les centrales fonctionneraient au gaz naturel.

Nous aurions presque pu les croire si d'aventure, nous n'avions pas été échaudés par l'ancien président de la république Nicolas SARKOZY, qui était venu nous déclarer la main sur le cœur "le GALSI le voilà !" et vous connaissez la suite réservée au GALSI. De même, lorsque Paul GIACOBBI affirme avec une avoisinante sincérité : "les centrales fonctionneront au Gaz naturel liquéfié", nous avons plus d'une raison de nous méfier.

En effet, si nous détaillons l'annonce qui nous est faite par l'exécutif régional, il y aurait beaucoup à dire. En effet, les dirigeants affirment que la Programmation Pluriannuelle de l'Energie (PPE) pour la Corse va être préparée en collaboration avec le gouvernement, or, la PPE relève de la loi sur la Transition énergétique et celle-ci a été rejetée par le Sénat. Elle ne reviendra devant l'Assemblée nationale qu'au mois de juin 2015 et rien ne nous dit que ce périple législatif n'obérera pas ces projets.

Par ailleurs, l'exécutif nous explique que la construction de cette centrale sera réalisée sur le site actuel du VAZZIO, et ceci est également une pure spéculation du fait que le Préfet, qui est le seul décideur, n'a pris pour l'instant aucun arrêté préfectoral en ce sens.

A supposer que la loi sur la Transition énergétique passe en l'état et que le Préfet choisisse le site du VAZZIO, l'exécutif régional nous explique enfin, que la future centrale de la région ajaccienne démarrera au fioul léger pour une période de transition dont on ne connait pas la durée. En réalité, la seule partie de l'annonce qu'il convient d'examiner est le fait qu'EDF souhaite avoir une centrale neuve dans la région d'AJACCIO et qui pourra fonctionner dans quelques années, lorsqu'elle sera opérationnelle, au fioul léger…
Et pour le gaz naturel, ce n'est pas demain la veille!

Mais pendant ce temps, la centrale du VAZZIO continue à brûler du fioul lourd et il y a ainsi dans l'immédiat deux poids et deux mesures. La centrale de LUCCIANA fonctionne au fioul léger et la centrale du VAZZIO au fioul lourd. Pour être à parité avec le fonctionnement de la centrale de LUCCIANA, il va nous falloir attendre combien d'années ? Le comble est qu'en France continentale divers responsables du gouvernement font des moulinets avec des sabres de bois pour faire mine d'engager une croisade contre le diesel dont plus personne n'ignore les méfaits sur la santé. Mais, pour la Corse, ils ambitionnent de nous laisser végéter longtemps dans cette énergie fossile qu'ils décrient par ailleurs comme très polluante. La seule qui ait vraiment pris le taureau par les cornes est la Maire de Paris, Anne HIDALGO, qui a décidé d'engager des mesures concrètes contre la pollution du diesel dans sa ville.

En ce qui concerne l'arrivée du gaz naturel en Corse, à notre avis, il dépendra du combat que mèneront les citoyens de cette île, où alors il leur faudra peut-être attendre "l'autonomie énergétique" mise ambitieusement en avant par l'exécutif régional pour... 2050 !!! Mais, combien de cancers, de maladies cardio-vasculaires et de maladies respiratoires se développeront d'ici là ?

Madame, Monsieur, cher(e)s adhérent(e)s, ainsi que vous pouvez le mesurer, notre croisade est loin d'être terminée. Nous devons donc être encore plus nombreux si nous voulons avoir une chance de peser dans ce combat inégal ou le pot de terre lutte contre le pot de fer. Mais sachons conserver le cap de l'espoir, David n'a-t-il pas triomphé de Goliath? La réponse vous appartient. C'est vous – et la mobilisation que vous pourrez mettre en œuvre - qui ferez la différence! c'est pourquoi je compte sur votre présence à l'Assemblée générale du 16 avril prochain. Certes, nous avons toutes et tous des occupations et des responsabilités professionnelles et familiales, mais nous avons le devoir de nous rassembler au moins un jour par an car la noble cause que nous défendons mérite cet effort de chacun.

Au plaisir de vous rencontrer ce jour-là.

Votre très dévoué,

Dominique LANFRANCHI

Contribution le : 30/03/2015 16:21
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


pace e salute pour l'année 2015
Semi pro
Inscrit:
19/01/2008 07:50
Groupe:
Membres du bureau
Post(s): 149
Niveau : 11; EXP : 26
HP : 0 / 256
MP : 49 / 7564
Hors Ligne
Madame, Monsieur, chères adhérentes, chers adhérents,

Permettez moi tout d'abord au nom du Conseil d'administration de l'association A SENTINELLA de vous présenter tous nos vœux pour l'année 2015 et selon la formule consacrée :
PACE E SALUTE

Une nouvelle année vient de s'écouler et notre combat contre l'utilisation du fioul lourd est encore d'actualité car aucune décision politique n'est encore venue infléchir cet état de fait !

Nous devons donc continuer à éveiller les consciences sur la dangerosité de l'utilisation de ce combustible bien que l'OMS, les agences sanitaires et les médias nationaux aient attiré plusieurs fois l'attention des pouvoirs publics et des citoyens sur les méfaits du diesel.

Des soubresauts politiques émergent ici où là, la maire de Paris n'envisage-t-elle pas d'interdire l'utilisation des véhicules diesel dans la capitale? Mais apparemment, ce qui n'est pas bon pour Paris peut être subi par les Corses et la centrale du VAZZIO continue à brûler tranquillement ce poison qui a des conséquences sournoises sur notre santé : cancers, maladies cardio-vasculaires, maladies respiratoires…

Les hommes et femmes politiques qui dirigent tant le pays que notre région sont parfaitement au courant des dégâts sur la santé de l'utilisation du fioul lourd et pourtant, au delà des promesses de campagnes électorales, aucun acte probant ne se fait jour.

Tandis que l'assemblée de Corse planche sur des projets tendancieux et controversés pour lesquels la population ne l'a pas mandatée, un projet tel que le PADDUC sur lequel devraient figurer les "équipements structurants" à venir, ne laisse apparaître aucune trace du futur GAZODUC, annoncé pourtant comme un ouvrage majeur et incontournable pour relier et alimenter en gaz naturel les deux centrales de Corse, c'est dire à quel point l'exécutif même de cette assemblée semble y croire et s'en préoccuper !

Ne parlons même pas du Plan énergétique de la Corse qui devrait être complètement obsolète et qui pourtant n'a pas été revu et corrigé par l'Exécutif depuis 2005 !

Alors que la baisse du prix du pétrole ne joue pas en faveur des énergies renouvelables ni de l'actuelle transition énergétique, il est à craindre que les tenants du fioul lourd, que ce soit l'Etat ou EDF, sous couvert de crise budgétaire, ne soient pas réellement pressés de mettre un terme au fléau de la pollution au fioul émise par les centrales de Corse !

On prolonge bien de plusieurs décennies les centrales nucléaires, malgré tous les risques que cela comporte ! Il peut certainement en être de même avec la centrale à fioul lourd du Vazzio tant qu'on ne verra pas poindre le gaz! D'ailleurs les autorités n'avaient elles pas annoncé sans complexe que le Vazzio fonctionnerait encore jusqu'en 2023. Tout ceci est proprement scandaleux!

Gardons-nous des annonces d'aujourd'hui qui se voudraient trop rassurantes et qui se révèleront, année après année, n'être qu'un misérable jeu de dupes! (nous n'en avons que trop fait l'expérience).

Néanmoins, pour qu'une véritable transition énergétique et aussi "sanitaire" s'amorce en Corse, nous continuons à réclamer :

- Que l’Etat prenne une décision ferme et définitive sur le schéma d’approvisionnement en gaz naturel de la Corse, ce qui permettra de basculer les unités de production thermique de l’île au gaz naturel, réduisant considérablement les émissions de microparticules cancérigènes (métaux lourds etc) et de près d’un tiers les émissions de gaz à effet de serre liées à la production d’électricité,

- Que l’Etat passe commande à EDF d’une nouvelle centrale de production d’électricité pour Ajaccio, équipée pour fonctionner au gaz naturel avec les technologies les plus performantes (Turbine à Gaz à Cycle Combiné en lieu et place des classiques moteurs thermiques au rendement si médiocre),

- Que l’Etat choisisse sur le territoire du Pays ajaccien un nouveau site accepté par la population pour implanter cette centrale (on sait qu'un site jouxtant l'actuelle centrale du Vazzio a été pressenti, toutefois nous n'avons aucune certitude quant à un éventuel choix définitif),

- Que le Ministère du Développement Durable et la CRE (Commission de Régulation de l’Energie), s'entendent pour valider le contrat d’achat de la future centrale d’Ajaccio afin qu'elle fonctionne, à tout le moins, et faute de mieux, comme pour Lucciana, au fioul domestique dans un premier temps puis au gaz naturel à terme, et s’engagent à couvrir les frais d’études et les éventuels "coûts échoués" comme demandé par les opérateurs.

- Enfin qu'un calendrier de réalisation des travaux à la hauteur des attentes de la population soit mis en œuvre, notamment en ce qui concerne le projet d'adduction du gaz naturel jusqu'à Ajaccio qui n'a pris que trop de retard, pour réduire au minimum la phase encore trop polluante due au recours au "fioul domestique".

Les membres de la commission permanente du Conseil d'administration d'A SENTINELLA poursuivent toujours avec opiniâtreté ce combat que nous menons depuis plus de sept ans contre le fioul lourd dans le souci de préserver la santé de la population, combat que nous évoquerons à nouveau lors de notre prochaine Assemblée générale pour laquelle vous recevrez en temps utile une convocation.

Dans l'attente de vous y rencontrer nombreux, je vous invite à mobiliser le maximum de personnes et à faire adhérer autour de vous. Plus nous serons nombreux et mieux nous serons entendu!

Le président


D'ores et déjà, si vous le souhaitez, vous pouvez nous adresser le montant de votre cotisation 2015 :

Association A SENTINELLA
embranchement de l'église
bottaccina
20129 BASTELICACCIA

Contribution le : 30/01/2015 12:02
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer



 Haut
(1) 2 3 4 ... 107 »




Recherche
Qui est en ligne
5 utilisateur(s) en ligne (dont 2 sur Forum)

Membre(s): 0
Invité(s): 5

plus...
Liens récents
Mini calendrier
Fevrier 2018
Add event Proposer
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28