Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Mémoriser mon mot de passe

Perdu le mot de passe ?

Inscrivez-vous maintenant !
Menu principal
L'association

Parcourir ce sujet:   1 Utilisateur(s) anonymes





Prochaine Assemblée générale - jeudi 23 juin 2016 à Bastelicaccia
Semi pro
Inscrit:
19/01/2008 07:50
Groupe:
Membres du bureau
Post(s): 149
Niveau : 11; EXP : 26
HP : 0 / 256
MP : 49 / 7566
Hors Ligne
Madame, monsieur,

Le 23 juin prochain votre présence à notre prochaine Assemblée générale sera absolument indispensable car nous devons adresser aux diverses autorités un signal fort de rassemblement et de détermination dans notre combat contre la pollution émise par les centrales à fioul.

Ainsi que vous l’avez probablement constaté, nous avons lancé au mois d'avril une grande campagne de communication faisant appel, d'une part à des affiches 4x3m sur une dizaine de panneaux publicitaires et d'autre part, à la distribution par La Poste d’un document de sensibilisation de 8 pages sur la ville d'Ajaccio et l'ensemble des communes de sa périphérie, pour à la fois alerter l’opinion publique et s'élever contre la désinformation ou la complaisance d’un certain nombre d’acteurs : Etat, CTC et EDF.

En effet, nous n’acceptons plus du tout cette pollution que nous subissons depuis tant d’années et qui représente un réel danger pour la santé de tous : cancers, maladies cardio-vasculaires, maladies respiratoires et allergies diverses.

Au cas ou vous ne l'auriez pas reçu dans votre boîte aux lettres, vous trouverez ci-joint un exemplaire de notre document de sensibilisation « A voce d’A SENTINELLA ».

Nous y mettons en évidence, en page 4, deux arguments d'une importance capitale qui font que l’espoir que nous avions fondé dans la Programmation Pluriannuelle de l’Energie de la Corse (PPE), qui était censée graver dans le marbre l’arrivée du gaz naturel pour le substituer à l’utilisation du fioul, se transforme encore une fois en déception.

En effet, cette programmation votée par l’Assemblée de Corse fin 2015 et ayant fait aussitôt l’objet d’un décret ministériel énonce subtilement à la page 67 : « une fois la décision d’arrivée du GNL en Corse prise et quand le GNL sera disponible », ce qui signifie clairement que cette décision n’est pas prise dans cette programmation !

Par ailleurs, la bonne finalité des études si coûteuses qui sont sensées être diligentées préalablement à la mise en œuvre de ces projets nous laissent également dubitatifs, en effet, nous avons la confirmation qu’un opérateur, pourrait, conformément à certaines modalités de la Loi sur la transition énergétique * précisées dans le Code de l'énergie*, se livrer à des études pour l’arrivée du GNL en Corse sans que ces études ne conduisent nécessairement à la réalisation des projets !

Ainsi, les fameuses études dont on nous vante l'impérieuse nécessité ne pourraient être finalement que des études de faisabilité stériles qui ne déboucheraient sur aucune réalisation !

De ce fait, si nous ne continuons pas notre mobilisation en l’amplifiant, le gaz naturel risque fort de ne jamais arriver en Corse et nous serons condamnés à subir la pollution du fioul pour encore de très nombreuses années !

Pire encore, la future centrale d’Ajaccio, qui démarrera de toutes façons au fioul, aura une puissance de 250 mégawatts au lieu des 120 MW actuels, mais paradoxalement ses cheminées n'auront que 40 mètres de hauteur par rapport au niveau de la mer, et seront donc 2 fois moins hautes que les cheminées actuelles ! Les populations d’AJACCIO, du grand Ajaccio et de la vallée de la Gravona seront donc encore plus exposées à la pollution !

Pour toutes ces raisons, il est indispensable que vous renouveliez votre adhésion, car c’est elle qui nous donne les moyens matériels de poursuivre notre action.

Nous espérons vous avoir fait partager les enjeux de ce combat vital pour la santé de tous et nous vous prions de faire l’effort de participer à l’Assemblée générale du 23 juin prochain.

Si nous sommes assez nombreux, cette assemblée sera une caisse de résonance. Comme nous comptons les uns sur les autres, je compte sur vous !

Votre très dévoué,

Dominique LANFRANCHI



(*) il s'agit d’une des décisions de la loi sur la transition énergétique prenant sa légitimité dans l’article 64 de l’étude d’impact du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte et présisée dans l’article L-121-7 du Code de l’énergie concernant les zones non interconnectées, qui énonce notamment : « qu’en matière de production d'électricité, les charges imputables aux missions de service public comprennent, dans les zones non interconnectées au réseau métropolitain continental, les coûts d'études supportés par un producteur ou un fournisseur en vue de la réalisation de projets d'approvisionnement électrique identifiés dans le décret relatif à la programmation pluriannuelle de l'énergie mentionné au premier alinéa du III de l'article L. 141-5 et conduisant à un surcoût de production au titre du a du présent 2°, même si le projet n'est pas mené à son terme.»

Contribution le : 21/05/2016 08:15
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer



 Haut   Précédent   Suivant




Enregistrer votre réponse
Compte*
Nom   Mot de passe   Authentification
Message:*


Vous ne pouvez pas débuter de nouveaux sujets.
Vous pouvez voir les sujets.
Vous ne pouvez pas répondre aux contributions.
Vous ne pouvez pas éditer vos contributions.
Vous ne pouvez pas effacez vos contributions.
Vous ne pouvez pas ajouter de nouveaux sondages.
Vous ne pouvez pas voter en sondage.
Vous ne pouvez pas attacher des fichiers à vos contributions.
Vous ne pouvez pas poster sans approbation.

[Recherche avancée]


Recherche
Qui est en ligne
5 utilisateur(s) en ligne (dont 2 sur Forum)

Membre(s): 0
Invité(s): 5

plus...
Liens récents
Mini calendrier
Fevrier 2018
Add event Proposer
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28